Un mode original de centre de commande : Google groups

groups_logoLes botnets, ces réseaux chevaux de Troie installés sur les ordinateurs de tout un chacun pour organiser des attaques coordonnées, ont besoin d’un mécanisme pour en permettre le contrôle par leur maître. Ainsi, des canaux de discussion IRC, des sites Web ou des réseaux Pair à Pair sont utilisés pour transmettre les commandes de façon quasi instantanée à l’ensemble des machines « zombie » connectées à un botnet particulier.

Des chercheurs de Symantec décrivent dans un article publié le 11 septembre 2009 un mode de commande original: l’utilisation d’un groupe de discussion hébergé chez Google.

Dans l’exemple cité, il s’agit d’une connexion sur un groupe privé « escape2sun », où le maître du botnet publie ses commandes. Ce mode de diffusion des commandes a permis aux auteurs de l’étude de faire un examen approfondi des commandes publiées. L’analyse du cheval de Troie a permis aux auteurs de l’article de déchiffrer les commandes et les réponses des bots.

Dans ce cas précis, il semble qu’il ne s’agisse que d’un essai ou d’un prototype étant donné le faible nombre de machines zombies repérées (de l’ordre de 3000) et les commandes de débogage retrouvées. En tous cas, nous avons ici un nouveau mode de canal caché de contrôle de botnets à ajouter à la liste !

À propos Éric Freyssinet
Officier de gendarmerie. Docteur en informatique. Travaille depuis 1998 dans le domaine de la lutte contre la cybercriminalité, actuellement conseiller auprès du Préfet en charge de la lutte contre les cybermenaces au Ministère de l'intérieur. Les idées publiées sur ce blog le sont à titre personnel. Law enforcement officer (colonel with the Gendarmerie nationale in France). PhD in computer science. Working since 1998 in the fight against cybercrime. Views published on these blogs are personal.

5 Responses to Un mode original de centre de commande : Google groups

  1. Bruno valentin dit :

    Ingénieux. Il fallait y penser. 

  2. lucasbfr dit :

    Bizarre, parce qu’il semble plus aisé de demander à Google de fermer le groupe qu’à l’hébergeur russe de faire fermer le serveur IRC…

  3. Ping : Des images utilisées pour commander des botnets « Criminalités numériques

  4. Ping : Le DNS cible de toutes les attaques? « Criminalités numériques

  5. Ping : Lutte contre les botnets | Criminalités numériques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :