Guerre des hackers: Pakbugs.com attaqué

pakbugs

F-Secure le relevait hier, le site pakbugs.com subit des attaques répétées depuis plusieurs jours. Ce forum où s’échangent les techniques de piratage, mais où sont aussi commercialisées des numéros de carte bancaire et autres produits d’activités illicites n’était plus accessible hier, mais est à nouveau visible aujourd’hui.

Un groupe arborant la signature « WAR Against Cyber Crime » a ainsi revendiqué cette action sur la liste de discussion de Full Disclosure, l’accompagnant d’une liste supposée d’utilisateurs de ce forum, invitant les services d’investigation à se pencher sur leurs cas.

En France aussi, rappelez-vous…

Ce type de forums n’est pas présent qu’à l’étranger. Ainsi, en novembre 2008, la gendarmerie nationale interpellait les participants à un groupe warez (leurs activités étaient ici centrées sur la contrefaçon de vidéos, mais étaient aussi facilitées par des atteintes à des systèmes de traitement automatisé de données, ou de nombreux autres dossiers précédents et à venir, comme en mai 2008, une enquête de la gendarmerie menait à l’interpellation de 22 personnes animant un forum très semblable à Pakbugs.

Quid de Pakbugs?

http://www.pakbugs.com, pakbugs.com ou india.pakbugs.com sont hébergés sur deux serveurs Web distincts. Le premier est hébergé actuellement en Allemagne sur une adresse IP d’un serveur de la société Hetzner… Les deux autres sont hébergés aux Etats-Unis.

Le nom de domaine est enregistré depuis le 03/01/2009, sous une identité vraisemblablement inventée. En mai 2009, ce groupe se présentant comme d’origine Pakistanaise revendiquait le piratage du site Web de Google Maroc, au mois d’août 2009 du site Web du gouvernement Pakistanais (www.sindh.gov.pk). On en trouve des traces sur Zone H.

La liste révélée par le groupe de corsaires revendiqué est inexploitable sur le plan juridique, puisque la source ne peut pas en être vérifiée (et pour certaines législations son origine illégale posera problème). Il serait certainement plus efficace que ce type de groupes fasse l’objet d’investigations de la part du pays hôte (d’ailleurs une enquête est peut-être en cours et cette action illégale a pu y nuire!).

A suivre donc !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :